L’eau en bouteille plastique contient-elle de possible perturbateurs endocriniens ?

Selon une étude menée par deux chercheurs allemands, publiée dans la revue (Environmental Science and Pollution Research), le plastique libère dans l’eau des hormones (mâles ou femelles) que l’on appelle perturbateurs endocriniens.

Ces hormones, même à de très faibles doses, seraient susceptibles de perturber les fonctions reproductrices de l’homme. L’étude s’est faite sur 20 emballages d’eaux minérales en Allemagne qui contiennent tous du PET (Polyéthylène Téréphthalate) et sur de l’eau dans des contenants en verre afin de pouvoir effectuer une comparaison.

« Dans douze d’entre elles, les chercheurs ont noté dans
l’eau des bouteilles en plastiques une activité hormonale deux fois plus élevée »

Cette révélation a immédiatement fait bondir les industriels du plastique qui précisent que l’étude ne permets pas de conclure à un risque pour la santé. Ce qui n’est pas dans leur intérêt.

Conclusion

Même si les eaux du robinet sont très inégales d’un territoire à un autre (l’eau est, dans les grandes agglomérations, est 7 fois plus contrôlée que dans les zones rurales qui ont en plus une eau plus contaminée par l’agriculture).
Nous voyons que consommer de l’eau en bouteille nuit non seulement au portefeuille et à l’environnement, mais « pourrait » surtout nuire à la santé.

Je souhaite éviter et supprimer le calcaire dans mon habitation

Vous souhaitez obtenir plus d’informations, commander ou découvrir le produit en démonstration à notre Showroom EcoCrystal à Wavre, contactez-nous au 0800 375 76  ou via notre page contact

Mentions légales | Protection de la vie privée | Propriété intellectuelle

Vous souhaitez obtenir plus d’informations, commander ou découvrir le produit en démonstration à notre Showroom EcoCrystal à Wavre,

contactez-nous au 0800 375 76  ou via notre page contact

Mentions légales | Protection de la vie privée | Propriété intellectuelle

Show Buttons
Hide Buttons